2 067 387 visites 13 visiteurs

MERCATO : Recrue (3)

1 juillet 2013 - 15:45

Après les portraits de Kerim BAS et Kader SEHLI, partons à la rencontre de notre 3ème recrue : Sébastien BIBARD.

Sébastien BIBARD

31 ans

 

Poste : avant centre et c'est sûr !

Quand on lui parle de son poste, Sébastien est clair : « Je peux pas jouer sur les côtés, j'aime marquer des buts, dés que je m'excentre je suis pas bien ». Ses capacités physiques et sa rapidité ont amené les entraîneurs à l'essayer sur le côté mais sans réussite. « J'ai besoin de me déplacer, de faire des appels dans le dos. Sur le côté avec la ligne on est vite restreint dans nos déplacements ». Voici un vrai attaquant de quoi nous rendre impatient...

 

Parcours : long à se dessiner

« J'ai réellement commencé le foot en fait à 19 ans » ça peut surprendre mais c'est le parcours de Sébastien. Comme tous les jeunes il jouait avec ces potes pour le plaisir. Des début à St Bruno en minime à 7 mais il ne pouvait pas toujours être aux entraînements donc la saison s'est arrêtée en cours de route. Ensuite il s'est essayé au poste de gardien de but en minime à 11. Une saison encore galère car pas assez de joueurs et du coup l'équipe a pris l'eau (et c'était pas que la faute du gardien ;) ) Comme tous les jeunes son rêve était d'être footballeur professionnel mais il n'a pas connu de club dans lequel il s'est senti bien pour se développer. « A 12/13 ans l'important c'est l'intégration et pour moi ça c'est pas fait comme ça, je suis resté à jouer avec mes potes pour le plaisir ».

 

C'est réellement à 19 ans que l'aventure de footballeur commence.

 

L'aventure entre potes à Bouliac

Des amis l'incitent à les rejoindre, il se décide, va acheter ses crampons et intègre l'équipe de Bouliac (1ère division district). Au départ il ne connait pas son poste et du coup se positionne en milieu de terrain mais il y avait déjà beaucoup de joueurs à ce poste. Le hasard l'amène donc à évoluer devant en attaque. La réussite le suit sur les 8 premiers matchs avec 8 buts. « J'ai compris que c'est ça que j'aimais, je me suis accroché et pris au jeu. » Il finit par intégrer le groupe de la 1ère. Il grandit et devient exigeant avec lui-même.

 

Le choix du Bouscat : l'ascension

Pour des questions de commodités, il choisi de partir au Bouscat. Premier match de la saison il se retrouve dans l'équipe 1ère « C'est un étonnement pour moi car j'ai pas du tout confiance en moi au niveau du foot, je doute et ne vois pas mes qualités. Pour moi je faisais des contrôles à 8 m et j'étais cuit au bout de 20 min » Le coach n'a pas su l'accrocher et du coup il a fait pas mal de match en B. La saison d'après changement d'entraîneur qui lui montre de la confiance et la ça s'enchaîne. Nouveau projet, nouveau discours... En 2 ans le club remonte et fait de belles choses.

 

Coupe d'Aquitaine et frayeurs pour Villenave...

Le Bouscat fait une grosse saison et croise le chemin de la Jeunesse Villenavaise en ¼ de Finale de la Coupe d'Aquitaine (saison où Villenave fini en finale face au Girondins de Bordeaux défaite aux tirs aux buts). « On leur a fait peur car on menait 1-0, et c'est notre défenseur qui leur offre un pénalty ». Avec cette belle aventure et l'élimination de 3 DHR, Sébastien a été contacté par plusieurs clubs.

 

Le choix de St Médard : 4 saisons des galères physiques et des regrets.

« Pour moi la DH, c'était un autre monde. Les gars étaient dix fois plus fort que moi, j'avais toujours ce manque de confiance ». Les deux 1ère saisons sont difficiles avec une blessure et des conflits avec le coach de la A. Certains joueurs dont Sébastien se retrouvent en roue libre pendant 3 mois et ratent ainsi une partie du championnat. Sébastien finit par intégrer quand même la 1ère sur le dernier match et marque un doublé. L'arrivée de Christophe VIGNAUD va marquer le changement. Sebastien retrouve cette complicité avec le coach. « Lors du 1er match de la saison face a Biscarrosse, on (St médard) obtient un pénalty. On se regarde car personne était désigné pour ça et là plusieurs joueurs me poussent à le tirer. Je ressens la confiance du groupe, je le transforme et j'enchaîne avec un second but derrière. Je me sens gonflé à bloc et me libère » On aurait pu croire que tout allait bien se passer et pourtant... Un carton rouge à Anglet pour coup volontaire va entraîner un arrêt long même très long avec 3 mois d'arrêt. « J'ai pris ce rouge en décembre et donc 6 matchs de suspension. Sauf que en cette période avec les matchs reportés je ne voyais pas la fin du tunnel ça a été 3 mois de cauchemars ». Malgré ça Sébastien finit la saison avec 14 buts à son compteur.

La 4ième saison démarre moyen avec une entorse du genoux au bout de 3 matchs qui l'éloigne 1 mois des terrains. Il revient petit à petit et retrouve vite ses sensations et les chemins des filets. En avril, il en est déjà à 11 buts mais la survient LA blessure et un an d'arrêt : déchirure des ligaments croisés. « On se sent vite seul..» Opération et galère du kiné... Sebastien se remet en question et se pause sur sa situation. Il se rappelle des conditions de sa blessure : il était malade et ne s'était pas entraîné durant quelques jours, il avait une douleur derrière la cuisse mais avait envie de rendre service. « J'ai pas écouté mon corps et maintenant avec le recul je m'en rend compte. » En décembre 2012 il reprend petit à petit mais avec plus d'appréhension. Il fait quelques entraînements et des matchs amicaux dans l'optique de repartir avec Saint Médard mais quelques choses s'est cassé.

 

Bilan : des regrets

Sébastien éprouve quelques regrets de ne pas avoir pu faire une saison de DH en entière. Chaque championnat a eu ces travers : mauvaises ententes, pas su saisir sa chance, pas de confiance, blessures, cartons... et pourtant on se rend compte qu'il a réussi dans son domaine puisque les buts s'enchainaient...

 

Les appels de Villenave...

Sébastien avait été contacté par Villenave un an auparavant mais n'avait pas donné suite. Durant cette blessure, les appels l'ont interpellé. Le discours de Philippe OLLIER qui lui a expliqué qu'il pourrait s'entraîner et prendre son temps, que des ateliers sont mis en place exprès pour les retours de blessures lui ont semblé en adéquation avec ce qu'il avait envie. Il s'est senti soutenu dans une période ou les appels sont rares voire inexistants... Le directeur sportif, Patrick SANZ prend contact avec lui et là il se dit que c'est pas de la rigolade qu'il franchit un pallier. « Je réfléchis et me dis que j'ai envie de me faire violence. A Saint Médard, c'était acquis Sebastien revenait et j'avais ma place de titulaire y avait pas de concurrence. J'ai senti que j'avais envie d'un nouveau challenge ». Il a ressenti le besoin d'évoluer et que Villenave lui permettait de pouvoir franchir un cap en se frottant à de la concurrence et un sacré palier. « Quand j'ai commencé le programme de la prépa physique j'ai vu ce qu'il allait m'attendre... j'ai hâte ».

 

La Jeunesse Villenavaise : le challenge

Sébastien a senti aux travers des discours du coach et de Patrick SANZ qu'à la JV les choses étaient différentes. « Je suis curieux de savoir ce que ça va donner dans le rythme, les entraînements. Les joueurs, je les connais déjà plus ou moins, on s'est rencontré sur les terrains donc là ça va être autre chose. Je dois réussir à m'intégrer ». Il a suivi l'épopée de la JV depuis ces 2 saisons et a compris quepour jouer il allait falloir se défoncer aux entraînements et gratter sa place. C'est un compétiteur et un gagneur. Il ne supporte pas de perdre même aux entraînements (ça va promettre avec Benjamin ;) les entraînements vont être aussi intéressants que les matchs... ) « J'aime observer et m'intégrer petit à petit... j'ai pas encore chanté mais ça va venir je le sais ».

Ses objectifs sont simples : faire le maximum d'apparition en CFA.

Il n'a pas d'objectif de but car il sait qu'il part en doublure de Marc COUTURIER et il espère pouvoir apprendre l'un de l'autre pour progresser. « Quand je joue, je veux marquer donc oui en mettre le plus possible. Si je ne marque pas c'est un échec et après je fais la gueule. C'est en rentrant chez moi, je me pose et je râle en me repassant le match huit fois. Le principal c'est de marquer peu importe la manière... même du nez ». Être passeur : oui si ça fait gagner mais pour lui c'est le but ! Dans le système actuel a une pointe il est en second rôle mais tout peut changer dans les choix de joueurs et tactiques. Sébastien part avec une pointe de confiance puisque le coach lui a fait remarquer qu'il avait réussi à gêner Yannick AHOUNOU et ce n'est pas rien car Philippe OLLIER place souvent Papou comme un joueur de Ligue 1. La JV aurait été en DH, il ne serait pas venu pour faire doublure, là le challenge est haut et il a envie de prouver et surtout de se prouver qu'il peut le faire. La saison va être longue et il se tient prêt. C'est le coach qui risque avoir le plus de boulot pour faire ces choix... Sa blessure lui a donné un second souffle, sans elle il ne pense pas qu'il aurait eu envie de voir plus haut. Il se contentait de jouer et marquer mais il se rend compte qu'il se lassait. Là, avec un an de coupure il revient en mode guerrier.

 

Alors cette saison à la JV peut-elle être la saison de Sebastien. En tout cas à travers cet interview on découvre un joueur qui a connu les galères mais qui est plus que motivé.

 

Bienvenue à toi Sébastien et hâte de te voir à l'oeuvre devant le but !!!

 

 Maïtena !

Commentaires

SITE OFFICIEL

 

Bienvenue ! 

 

Créée en 1921, la Jeunesse Villenavaise est à la fois le club le plus ancien et le plus important de Villenave d'Ornon, mais aussi un des clubs les plus dynamiques de la Ligue d’Aquitaine.

Le club compte près de 400 licenciés, dont 50 dirigeants bénévoles qui oeuvrent au quotidien pour faire vivre ce club et 17 éducateurs, tous diplômés.

L'accès à ce haut niveau est d'abord le fruit d'un projet sportif qui, depuis de nombreuses années, a beaucoup axé son travail sur la qualité des éducateurs. Ils encadrent les différentes équipes, des jeunes aux seniors ainsi que sur la formation.

Jeu et Valeur, deux mots qui caractérisent notre club, qui ne demande qu'à grandir avec l'aide de tous. Alors venez nous rejoindre !  

Michel POIGNONEC et Christophe CHAVANSOT

 Co-présidents

 

ESPACE PARTENAIRES

Les nouvelles prestations Partenaires sont désormais disponibles pour la saison 2019/2020. Retrouvez l'intégralité du projet dans notre onglet Partenaires/Le Club des Partenaires

Téléchargez ici nos prestations partenaires

 

LA JV RECRUTE !!!

   

La JV souhaite renforcer son équipe à la comptabilité du club. 
La mission principale consiste à la saisie et la codification des factures, à l’enregistrement des écritures comptables et au classement des documents.

➡️ Vous êtes intéressé(e)? Merci de contacter Christophe Chavansot au ‭06.77.30.22.94‬