2 064 499 visites 10 visiteurs

CFA2 : VILLENAVE s'enfonce, BERGERAC repart du bon pied...(foot33)

15 décembre 2014 - 10:56

La réussite n'est toujours pas là pour Villenave. Battus par une formation périgourdine plus tueuse, plus cohérente en deuxième période, les hommes de Jean-Christophe Hourcade restent encalminés à la dernière place du classement avec ce huitième revers en dix rendez-vous domestiques. Comme face à Lège (3-2), il y avait pourtant du mieux. Mais quand ça ne veut pas... (par E.G.)

La frappe catapultée dans le petit filet par Marvin Sinzogan en toute fin de match n'aura pas suffi. En manque d'efficacité, pas payée de ses efforts – comme toujours dans ces périodes de crise -, la Jeunesse Villenavaise s'est encore inclinée, pour la quatrième fois de rang en championnat, la cinquième toutes compétitions confondues. Bons derniers avec quinze petits points - mais avec un match de retard -, Mutombo et les autres sont clairement dans le dur. A Fabrègues, le week-end prochain, ils tenteront de se reprendre et de voir leur travail enfin récompensé après les bons matches à Lège (3-2) et contre Bergerac (1-2)...

ENCOURAGEANT... ET INQUIÉTANT...

Car on sent que ce groupe bosse, tout près de passer le palier. Les efforts, l'état d'esprit sont (de nouveau) là. Tous les hommes d'Hourcade sont tournés vers le même objectif : sauver l'équipe fanion. Et la copie rendue contre Bergerac n'a rien eu d'une lanterne rouge... Si le non-match lors de la venue de Rodéo (0-3) n'avait rien eu d'honorable, celui face aux Périgourdins est encourageant...et inquiétant. 

Encourageant car la première mi-temps de la JV a été d'un très bon acabit. Capables d'être à la fois solides, de maîtriser le jeu et de se créer de franches occasions sur des décalages dignes de ce nom – comme cette tête de Niang qui frôlait le cadre sur un amour de centre de Charvet(40ème) – les Noir et Bleu ont multiplié les initiatives intéressantes. Juaneda, d'une frappe croisée et repoussée parBlancheton (26ème), et surtout Couturier, servi par Dubois, qui a vu sa demi-volée passer de peu à côté (33ème), n'ont pas eu la réussite escomptée devant le but. Dans ce genre de rendez-vous au couteau, face à un morceau du calibre de Bergerac, ça se paye tout de suite. I 

nquiétant parce que quoi qu'ils fassent, quoi qu'ils tentent aujourd'hui, les Villenavais donnent l'impression que rien de bien ne peut leur arriver, que leur bonne volonté ne sera jamais récompensée.

LE RETOUR DE DUPUY ET DIDION

Les hommes de Fabien Pujo – qui récupérait des garçons commeDidion ou Dupuy pour ce déplacement – leur ont montré ce qu'il reste à faire pour survivre. Gêné pendant la première demi-heure, le BPFC est peu à peu monté en puissance. Lui aussi dans une forme croissante, auteur de quelques banderilles au sein de l'arrière-garde villenavaise avec ses dribbles et ses accélérations, Romain Dupuy a été le bourreau d'un soir. L'ancien des Girondins a su exploiter le seul relâchement des locaux pour faire la décision, dans son style, pure et efficace. Servi au milieu, l'attaquant s'est défait du jeune Rimbaud d'une feinte de corps dont lui seul à le secret, fixé la défense, avant de placer une belle frappe du gauche des 25 mètres. Cruel mais symptomatique de la différence de rendement entre une formation dont les hommes doutent et l'autre qui ne sera certainement pas loin de la montée...

UN SCORE QUI AURAIT PU ÊTRE PLUS SÉVÈRE...

Menés au score, les Villenavais ont forcément tenté de réagir. Mais leur maîtrise de la gonfle n'a pas vraiment eu d'impact sur un BPFC en confiance. Face au duo El Kihel-Boughidah qui a ratissé un nombre incroyable de ballons, la JV s'est désagrégée. Les mouvements bergeracois se sont multipliés, côté gauche par l'ancien trélissacois,Legrand, et par Delavier, sur la droite. C'est d'ailleurs sur une action en transition parfaitement menée que l'ex du Toulouse Football Club, en débordement sur son côté, a servi Dupuy au cœur de la surface pour une deuxième réalisation irréfragable. La suite n'en fut que plus limpide. Des espaces plein la vue, les Bleu, Rouge et Blanc auraient même pu porter le score à 3 ou 4-0 siLegrand n'avait pas trouvé la barre d'un lourd coup-franc (74ème), ou le poteau sur une frappe excentrée (90ème)... 

Sur une action litigieuse, le public a bien cru que le sort s'acharnait en voyant Couturier envoyer sa tête sur la barre transversale de Blancheton... Mais Sinzogan avait suivi pour une réduction du score bien symbolique. La JV était près et loin à la fois... 

 

 

Emilien Gomez

Commentaires

SITE OFFICIEL

 

Bienvenue ! 

 

Créée en 1921, la Jeunesse Villenavaise est à la fois le club le plus ancien et le plus important de Villenave d'Ornon, mais aussi un des clubs les plus dynamiques de la Ligue d’Aquitaine.

Le club compte près de 400 licenciés, dont 50 dirigeants bénévoles qui oeuvrent au quotidien pour faire vivre ce club et 17 éducateurs, tous diplômés.

L'accès à ce haut niveau est d'abord le fruit d'un projet sportif qui, depuis de nombreuses années, a beaucoup axé son travail sur la qualité des éducateurs. Ils encadrent les différentes équipes, des jeunes aux seniors ainsi que sur la formation.

Jeu et Valeur, deux mots qui caractérisent notre club, qui ne demande qu'à grandir avec l'aide de tous. Alors venez nous rejoindre !  

Michel POIGNONEC et Christophe CHAVANSOT

 Co-présidents

 

ESPACE PARTENAIRES

Les nouvelles prestations Partenaires sont désormais disponibles pour la saison 2019/2020. Retrouvez l'intégralité du projet dans notre onglet Partenaires/Le Club des Partenaires

Téléchargez ici nos prestations partenaires

 

LA JV RECRUTE !!!

   

La JV souhaite renforcer son équipe à la comptabilité du club. 
La mission principale consiste à la saisie et la codification des factures, à l’enregistrement des écritures comptables et au classement des documents.

➡️ Vous êtes intéressé(e)? Merci de contacter Christophe Chavansot au ‭06.77.30.22.94‬